La CPI appelle l’Afrique du Sud à arrêter le président soudanais

La Cour pénale internationale (CPI) a appelé les autorités sud-africaines à arrêter le président soudanais Omar el-Béchir.

Celui-ci devait participer dimanche et lundi à un sommet de l’Union africaine à Johannesburg. Le président de l’Assemblée des Etats parties à la CPI Sidiki Kaba « appelle l’Afrique du Sud, qui a toujours contribué à renforcer la Cour, à n’épargner aucun effort pour assurer l’exécution des mandats d’arrêt » contre el-Béchir, affirme un communiqué de la CPI publié samedi soir.

Deux mandats ont été lancés par la CPI contre le président soudanais, en 2009 pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité et en 2010 pour génocide, les deux en relation avec le Darfour, région de l’ouest en proie aux violences depuis 2003. Plus de 300’000 personnes sont mortes dans ce conflit selon l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *